Fiche pratique : La biopsie

31/03/2010
par Astrid Charlery
Présentation de ce geste médical en quelques mots

Qu'est ce que c'est ?

C’est un geste médical qui permet un prélèvementaction d’extraire un tissu ou un liquide organique dans un but de réaliser un examen diagnostic. Adjectif : prélevé. Source microscopiquequi ne peut être vu à l’œil nu ou qui ne peut être vu qu’au microscope. Adjectif : microscopique. Source de tissu vivant, dans le but d’une analyse. La biopsieprélèvement d'un lambeau de tissu en vue d’analyse. Adjectif : biopsique. Source c’est aussi, l’échantillon prélevé. La biopsie représente donc, l’acte interventionnel et le produit en lui-même, fragment de peau, de muscle, de cerveau, de muqueuse intestinale, de foie, de rein, d’os, de liquide amniotique…

A quoi sert une biopsie ?

L’examen est pratiqué quand il y a suspicion ou anomalie dans les résultats des premiers examens. C’est une démarche diagnostic. Ainsi après un toucher rectal et une évaluation du taux de PSA, la biopsie est le seul examen permettant de mettre en évidence un cancertumeur constituée par la prolifération anarchique de cellules anormales qui envahit les structures avoisinantes et qui produit des métastases. Adjectif : cancéreux. Source de la prostate, voire d’en évaluer sa gravité. La biopsie peut être dite « exérèseablation chirurgicale. Synonyme d’excision. Source ». L’objectif est d’enlever tout l’élément suspect, voire la tumeurmultiplication non inflammatoire de tissus constitués soit de tissus normaux (tumeur bénigne) ou de cellules atypiques (tumeur maligne ou cancéreuse). Synonyme de néoplasie. Adjectif : tumoral. Source dans sa totalité.

Quand la pratique t-on ?

Elle est pratiquée, sous anesthésiesuppression de la sensibilité, avec ou sans perte de la conscience, à l’aide d’un anesthésique (gaz ou produit anesthésiant). Adjectifs : anesthésié, anesthésique. Voir péridural, rachianesthésie. Source générale, locale ou sans anesthésie. Le médecin utilise une raclette, à l’intérieur de la joue par exemple ; sinon, on utilise une aiguille qui permettra le recueil d’une « carotte » de l’élément à analyser, de la peau, voire du liquide d’un nodulepetit renflement ou saillie en forme de nœud. Adjectif : nodulaire. Source dans le sein par exemple. Sinon, le médecin emploie une pinceinstrument composé de deux branches articulées, avec ou sans griffes, utilisé pour saisir un objet (compresse, fils…). Source à biopsie ou un petit bistouripetit instrument très tranchant utilisé pour inciser les tissus mous. Il existe également des bistouris électriques qui, grâce à la chaleur produite par un courant à haute fréquence, permettent d’inciser ou de coaguler un saignement. Voir scalpel. Source pour une lésion superficielle de la peau ou du col utérin. Enfin, la biopsie peut se faire sous endoscopieexamen visuel de l’intérieur d’une cavité à l’aide d’un endoscope. Adjectif : endoscopique. Source si la biopsie concerne l’appareil digestif par exemple.

Qui la pratique ?

C’est un médecin de spécialité, dermatologue, gastro-entérologue, gynécologue … ou un radiologue qui pratique l’examen, assisté dans certains cas d’un personnel paramédicalauxiliaires médicaux. En France, les professions paramédicales sont au nombre de quatorze. Source. La biopsie se pratique souvent sous échographie, afin de viser la cible de prélèvement le mieux possible.

Quelles sont les conditions pour l’examen ?

La plupart des biopsies ne nécessite aucune préparation du patient. Cependant, il peut lui être demandé d’apporter, un anesthésiant local acheté en pharmaciescience qui se rapporte à la préparation des médicaments. Le spécialiste est le pharmacien (titulaire d’un diplôme de pharmacie). Adjectif : pharmaceutique. Source. Certaines biopsies nécessitent une préparation. C’est le cas dans une coloscopieexamen fibroscopique du gros intestin grâce à un coloscope. Source, l’examen du colon. Elle consiste en un régimeRationnement alimentaire avec exclusion ou apport de certains éléments (régime hyposodé, régime hyperprotidique). Voir diète. Source dans les deux jours précédents la biopsie et en un lavement de l’appareil digestif. Enfin pour certaines biopsies, faites par bronchoscopieexamen fibroscopique des bronches. Source ou fibroscopieexamen endoscopique d’une cavité à l’aide d’un fibroscope. Source par exemple, il est demandé au patient d’être à jeun.

Après l’examen, pour certains prélèvements, comme l’amniocentèse il est conseillé de se coucher et de se reposer, voire de rester en observation quelques heures, pour une biopsie du foie par exemple.

Est-ce douloureux ?

Tout dépend de la localisation et de l’adresse du médecin. Dans certaines conditions, comme pour la bronchoscopie, stressante mais non douloureuse, une infirmière peut avant l’intervention placer un cathéterpetit tube souple destiné à être introduit dans une veine ou dans une autre cavité. Abréviation : KT Source dans le bras pour faciliter la détente.

Quelle est la durée de l’examen ?

La biopsie en elle même est rapide : le prélèvement ne dure que quelques instants, de 1 à 10 minutes. C’est l’ensemble de l’examen, de la préparation, à l’accès à l’organe et l’exérèse qui nécessite souvent du temps. Ainsi une biopsie du poumon, du liquide amniotique ou d’un polypetumeur bénigne siégeant sur les muqueuses. Adjectif : polypeux. Source intestinal dure entre 15 minutes et une demi-heure.